garbure


garbure

garbure [ garbyr ] n. f.
• 1730; gasc. garburo
Dans le sud-ouest de la France, Soupe épaisse faite de pain de seigle, de choux, de lard et de confit d'oie. Appos. Potage garbure.

garbure nom féminin (gascon garburo) Soupe de légumes, notamment de chou et de haricots blancs, cuits avec du confit d'oie. (Cuisine béarnaise.)

⇒GARBURE, subst. fém.
ART CULIN. région. (Sud-ouest de la France, notamment Béarn). Soupe épaisse constituée de légumes, de choux, de tranches de pain de seigle, de jambon et de lard ou de confit d'oie. Garbure béarnaise. Mais aussi, quelle garbure! (...); des croûtons mitonnés dans la plus fine graisse d'oie, des choux frisés d'un goût ambroisien (...) et cuits avec un lard plus blanc que la neige au sommet de la Maladetta; un potage à servir sur la table des dieux! (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 61). J'ai mangé là des garbures au fromage, longuement mijotées dans des plats de terre (PESQUIDOUX, Livre raison, 1925, p. 211).
En appos. Potage garbure (H.-P. PELLARAT, Les Menus détaillés de la ménagère, Paris, Éd. du comptoir fr. du livre, 1937, p. 71).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. 1735 potage à la galbeure (Cuisinier mod. t. 1, p. 18 ds QUEM. DDL t. 1); 1739 galbure (Les Dons de Comus, 5, ibid.); 1750 potage au Garbure (Dict. des aliments, t. 3, p. 110, ibid.); 1767 garbure (Dict. portatif de cuisine, t. 2, p. 222, ibid.). Empr. au gasc. garburo « soupe aux choux et au confit d'oie ou de canard », d'orig. inc., peut-être préromane (cf. esp. garbías « plat de blettes, fromage frais, épices et saindoux », attesté dep. 1525 d'apr. COR.; v. FEW t. 21, p. 489b et ROHLFS Gasc., p. 233, add. au § 85). Bbg. GOHIN 1903, p. 326.

garbure [gaʀbyʀ] n. f.
ÉTYM. 1767; n. m., 1750; à la galbeure, 1735; carbure, v. 1655; gascon garburo, p.-ê. d'orig. préromane ou, selon P. Guiraud, de garbo « gerbe » (→ Gerbe), la garbure étant un plat composé comme la gerbée est un fourrage mélangé, hypothèse étayée d'ailleurs par l'exemple de 1. et 2. Dragée.
Régional. Dans le Sud-Ouest de la France, Soupe épaisse faite de pain de seigle, de choux, de lard et de confit d'oie.Par appos. || Potage garbure.
0 (…) c'était ce potage vulgaire qu'on mange encore en Gascogne, sous le nom de garbure (…)
Th. Gautier, le Capitaine Fracasse, t. I, I, p. 21.

Encyclopédie Universelle. 2012.